Accueil
  Histoire
  Légendes
  Panoramas
  Les îles
  Musique
  Gastronomie
  Langue
  Patrimoine
  Sondages
  à Télécharger
  Dossiers
  Forum
  Liens
  Contacts

Rechercher
 
Sondage
Etes-vous pour ou contre le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ?
Pour
Contre
Dossiers> La pollution

La pollution

La Bretagne nous offre des sites naturels fantastiques cependant cette dernière n’échappe pas au mal du siècle qu’est la pollution. Une prise de conscience collective commence à s’élever pour dénoncer l’une d’entre elles : " les marées vertes ". Cette pollution affecte d’une part la vie des riverains mais d’autre part le tourisme. Essayons d’en comprendre les causes et les conséquences...

 

Qu’est-ce qu’une marée verte ? Comment se forment-elles ?

Les marées vertes que l’on peut observer dans les rivières bretonnes et de façon plus spectaculaire sur les côtes du littoral , sont dues à une prolifération d’algues vertes, généralement des " ulves ".

Ces algues se multiplient rapidement dans une eau surchargée en nitrates. La concentration excessive de nitrates dans les eaux bretonnes est essentiellement due à l’agriculture intensive. Engrais minéraux et déjections animales produites dans les élevages constituent des sources d’azote importantes.

Où se situent-elles ?

Cartographie des ramassages d’algues vertes en 1997

 

Quelles sont les conséquences des " marées vertes " ?

Les conséquences les plus visibles sont les grandes étendues vertes que l’on peut constater sur les plages mais également dans les ruisseaux. Les Côtes-d’Armor est le département breton le plus touché. Ainsi, une manifestation rassemblant 1500 personnes à Plestin-Les-Grèves a été organisée durant l’été 2001 pour dénoncer publiquement cette pollution. Les désagréments sont visuels mais également olfactifs puisque les algues en putréfaction dégagent une odeur fortement désagréable.

La baignade en eau claire s’effectue après la traversée d’une bande d’algues flottant le long du rivage. Le tourisme s’en ressens affecté dans certaines communes, une diminution de fréquentation des hôtels et camping est constatée.

Un autre conséquence est la hausse du coût du retraitement des eaux. Neuf usines de dénitratation sont installées dans le Finistère et les Côtes-d’Armor. Usines peu répandues en Europe et financées en partie par les contribuables bretons...

Des solutions existent pour lutter contre ? 

La principale solution serait déjà de limiter l’apport constant de sources polluantestions telles que les élevages intensifs.

Pour pallier efficacement aux effets subis et prévenir les futurs :

¨ des points de prélèvements réguliers sont fixés de façon à établir un diagnostic constant,

¨ des campagnes de sensibilisation sont menées auprès des exploitations agricoles mais aussi des habitants,

¨ des solutions de méthanisation et de compostage sont tentées.

Actuellement, force est de constater que la seule solution curative demeure le ramassage.

Comment va évoluer le phénomène à l’avenir ?

Cette question demeure actuellement sans réponse optimiste. On ne peut que constater que le phénomène s’amplifie. En effet, si les marées vertes existent depuis plusieurs décennies, leur fréquence et leur taille s’accélèrent. Le réchauffement de la planète ne fera que servir de catalyseur...

 

Retour à "Dossiers" La Roche aux Fées